Adaptons mieux l’assurance à l’économie collaborative : l’exemple de la plaisance

Par le 3 avril 2018

Ce n’est pas un scoop ; la décennie qui vient de s’écouler a changé la façon dont nous consommons le logement, ou encore la mobilité : on est passé de « je possède » à « j’utilise », ce qui change absolument tout. Et aucun secteur n’est à l’abri de cette petite révolution. Prenons le cas de la plaisance. Un bateau, c’est un coup de cœur, un objet plaisir, personnel, parfois l’achat d’une vie. C’est précieux et… risqué, c’est vrai. Pour autant, le secteur est de plus en plus collaboratif ! Share my Sea, boatNyou et Click and boat, pour ne citer que ces plateformes sur le marché français, ont accéléré la co-navigation et la location entre particuliers de bateaux, jets skis… qui concernent aujourd’hui plusieurs milliers de personnes et de bateaux.

Et pourtant, ce qui n’a pas encore vraiment changé, ce sont les questions que nous nous posons concernant l’assurance de ces nouveaux modes de consommation et modes de vie, et  la façon dont nous nous assurons. Si l’un des co-navigants se blesse lors de la sortie en mer, qui est responsable et qui prend en charge ? Si le bateau subit des dégradations lors d’une location via une plateforme collaborative, que se passe-t-il ? Pour que ce qui doit rester une belle expérience ne tourne pas court, nous, professionnels de l’assurance, avons la responsabilité de proposer des solutions d’assurance adaptées à ces nouveaux usages, et surtout faciles à souscrire et à utiliser.

Selon moi, nous pouvons être utiles à l’économie collaborative en couvrant efficacement ses utilisateurs, nos clients. Pour nous, cela signifie intégrer systématiquement à nos contrats existants des clauses spécifiques aux usages collaboratifs – par exemple, la co-navigation. Certains clients ne s’en serviront peut-être jamais, mais peu importe : tous peuvent le faire en toute sécurité, et sans nous demander la permission, que ce soit pour une pratique ponctuelle ou régulière.

En synthèse, je suis convaincu qu’il nous faut proposer une offre individualisée et une expérience personnalisée pour permettre à nos clients de profiter à 100% des services collaboratifs.