Crowdcoaching : faisons confiance à nos clients

Par le 7 mai 2018

Tous les amoureux de la moto vous le diront : être motard, c’est en quelque sorte faire partie d’une famille particulière, partager, avec de parfaits inconnus et spontanément, la même passion, les mêmes valeurs. Bref, c’est être membre d’une véritable communauté. Je suis persuadé que nous pouvons capitaliser sur cet état d’esprit unique pour améliorer la conduite de tous sur la route et réduire ainsi significativement les risques pour cette population particulièrement accidentogène. Un enjeu de taille pour les assureurs comme les assurés.

Comment ? Le « crowdcoaching » est l’une des réponses. En pratique, il s’agit de faire confiance aux membres de la communauté pour qu’ils se « coachent » les uns les autres, s’encouragent à adopter des comportements toujours plus vertueux, partagent des astuces pour vivre cette passion motorisée en toute sécurité. Le crowdcoaching est d’autant plus une évidence chez les motards que, le plus souvent passionnés, ils s’inscrivent dans une dynamique positive d’entraide, propre aux valeurs de cette communauté. Le crowdcoaching permet alors de compléter, sur un mode plus direct et plus collaboratif, les communications plus institutionnelles des professionnels de l’assurance ou de la Sécurité Routière et l’encadrement réglementaire. Motard moi-même, je suis convaincu que le conseil d’un autre passionné de moto m’interpellera au moins autant que les actions menées par les différentes parties prenantes de la sécurité routière, quelles qu’elles soient. Parce que la vie est ainsi faite : entre pairs, on se comprend souvent plus vite !

Face à cette nouvelle (r)évolution des usages, notre rôle de professionnel de l’assurance est, en complément de l’ensemble de nos solutions assurantielles et nos services, d’orchestrer ces échanges, d’accroître leur visibilité et d’institutionnaliser ainsi ces interactions pour qu’elles viennent efficacement compléter nos communications en matière de prévention. Laisser la parole aux motards pour qu’ils se coachent entre eux, tout en leur offrant l’espace pour le faire. Une appli, une boite à questions digitale, une page sur les réseaux sociaux… le digital offre 1 001 façons de le faire. Nous avons tous tout à y gagner : la compréhension et la fidélisation de nos clients et, à terme, la réduction de l’accidentologie, ce qui a de facto un impact sur les couvertures assurantielles que nous pouvons leur proposer.

Cette dynamique vertueuse ouvre des perspectives prometteuses qui dépassent le simple cadre de la moto : puisque aujourd’hui, tout le monde fait partie d’une communauté, pourquoi ne pas imaginer que demain, le crowdcoaching prenne de l’ampleur dans le domaine automobile, de la plaisance… Et pourquoi pas après-demain, en santé, avec la prévention de certaines pathologies via le sport ou l’alimentation ! C’est le sens de l’histoire de nos marchés.

Auteur

author

Philippe Chaussonnière - Président Directeur général d'APRIL Moto

Newsletter